Chapelle du couvent des Trinitaires

Chapelle du couvent des Trinitaires, Sainte-Trinité et Notre-Dame-du-Bon-Remède, 1677

Saint-Étienne possédait un important couvent trinitaire au nord de la localité, au quartier d’Ublan, fondé au XVIIe siècle par l’ordre de la « Très Sainte Trinité pour la rédemption des captifs » créée par Saint Jean de Matha et Saint Félix de Valois. L’ordre était très actif en Provence et en Espagne et avait notamment pour mission de racheter aux Barbaresques, les Chrétiens retenus captifs de l’autre côté de la Méditerranée. La chapelle du couvent, à nef unique, est flanquée de chapelles latérales. Un bâtiment conventuel la prolonge à l’est, là où se trouve actuellement le collège Jean Franco.

Fresques de la bataille de Lépante, 1688

Le grand intérêt de cet édifice réside dans ses fresques. Celles de la chapelle latérale droite sont dédiées à la Vierge avec quelques panneaux portant des arbres symboliques, dus à la générosité du seigneur Jules Achiardy de l’Alp (1674). Celles de la chapelle latérale gauche, représentent la bataille navale de Lépante (1571) avec des vaisseaux de haut-bord contemporains de sa réalisation (1685), au lieu des galères. Des panneaux supplémentaires montrent le rachat aux Turcs, de la statue de Notre-Dame-du-Bon-Remède. On y voit aussi Don Juan d’Autriche, amiral de la flotte chrétienne, embarquant sur son navire.

Découvrez également

Statue Victor de Cessole

Statue Victor de Cessole

Statue inaugurée en 2019 et réalisée par l'artiste-peintre niçois, d'origine moldave, Viktor KIRITSA. Victor de Cessole 1859-1941 Issu d’une vieille...

Église paroissiale

Église paroissiale

L’église Saint-Étienne, est une église catholique française, située dans le département des Alpes-Maritimes, sur la commune de...

Église Notre Dame des Grâces

Église Notre Dame des Grâces

Église Notre Dame des Grâces, hameau du Bourguet, 1891 L’église se trouve aujourd’hui au centre d’un hameau d’une douzaine de maisons. Son histoire...

CARTE CIMES DU MERCANTOUR

Cet hiver, le forfait, c'est dans la poche! Carte Cimes du Mercantour : la meilleure façon d'entrer en piste !

La Carte Cimes du Mercantour est un support rigide, de type carte de crédit, dotée d'une puce électronique qui vous permet de charger le forfait désiré. Automatiquement détectée par une borne placée au départ des remontées, elle déclenche l'ouverture du portillon et vous permet d'accéder au sommet vite fait bien fait, sans manipulation inutile, ni risque de perte ou détérioration de votre forfait.

 Proposée au prix de 1,50 € pour une carte journée ou séjour et de 5 € pour une carte saison, elle est rechargeable à volonté au fil de vos envies et de vos sorties en montagne.

 ATTENTION: les gratuités, les forfaits spéciaux (débutants, snowpark) et forfaits à réductions particulières (étudiants, familles nombreuses, CE, ...) nécessitent la présentation de justificatifs en caisse des remontées mécaniques. Ces forfaits ne peuvent donc pas être rechargés sur internet. Elle est réutilisable d'une année sur l'autre à Auron et Isola 2000.

Language »