Statue Victor de Cessole

Statue inaugurée en 2019 et réalisée par l’artiste-peintre niçois, d’origine moldave, Viktor KIRITSA.

Victor de Cessole
1859-1941

Issu d’une vieille famille niçoise, le chevalier Victor de Cessole, esthète, humaniste et ouvert aux nouveautés, est l’artisan majeur de la découverte de la montagne par les citadins, de la création des archives d’un territoire inexploré et de l’apparition de nouveaux loisirs, randonnée, alpinisme, ski dans les Alpes-Maritimes.

A partir de 1889, séduit par la sublime beauté de ces terres vierges, il parcourt les vallées alpines, grimpe sur les sommets, ouvre des voies d’escalade. Erudit, il livre un véritable travail scientifique et topographique de ses expéditions et constitue un fond photographique exceptionnel.

Président clairvoyant et visionnaire de la section des Alpes-Maritimes du Club Alpin Français de 1900 à 1932, il aménage la montagne avec la construction de refuges, dont celui de Rabuons inauguré le 15 juillet 1905. Protecteur de la nature, il fait interdire par le préfet l’arrachage de la flore alpine en 1904.

A l’instar de ce qui se développe dans les Alpes du Nord, il organise en 1909 les premiers concours de ski dans les Alpes-Maritimes et, soucieux de la sécurité des randonneurs et des grimpeurs, il fonde en 1930 les premiers secours en montagne.

Auron, station créée en 1933 et dotée du 37ème téléphérique de France en 1937, rend hommage à Victor de Cessole, authentique amoureux de la montagne, acteur de sa mutation économique et de son ouverture aux sports d’hiver.

Découvrez également

Église paroissiale

Église paroissiale

L’église Saint-Étienne, est une église catholique française, située dans le département des Alpes-Maritimes, sur la commune de...

Église Notre Dame des Grâces

Église Notre Dame des Grâces

Église Notre Dame des Grâces, hameau du Bourguet, 1891 L’église se trouve aujourd’hui au centre d’un hameau d’une douzaine de maisons. Son histoire...

Chapelle du couvent des Trinitaires

Chapelle du couvent des Trinitaires

Chapelle du couvent des Trinitaires, Sainte-Trinité et Notre-Dame-du-Bon-Remède, 1677 Saint-Étienne possédait un important couvent trinitaire au...

CARTE CIMES DU MERCANTOUR

Cet hiver, le forfait, c'est dans la poche! Carte Cimes du Mercantour : la meilleure façon d'entrer en piste !

La Carte Cimes du Mercantour est un support rigide, de type carte de crédit, dotée d'une puce électronique qui vous permet de charger le forfait désiré. Automatiquement détectée par une borne placée au départ des remontées, elle déclenche l'ouverture du portillon et vous permet d'accéder au sommet vite fait bien fait, sans manipulation inutile, ni risque de perte ou détérioration de votre forfait.

 Proposée au prix de 1,50 € pour une carte journée ou séjour et de 5 € pour une carte saison, elle est rechargeable à volonté au fil de vos envies et de vos sorties en montagne.

 ATTENTION: les gratuités, les forfaits spéciaux (débutants, snowpark) et forfaits à réductions particulières (étudiants, familles nombreuses, CE, ...) nécessitent la présentation de justificatifs en caisse des remontées mécaniques. Ces forfaits ne peuvent donc pas être rechargés sur internet. Elle est réutilisable d'une année sur l'autre à Auron et Isola 2000.

Language »